Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
lancementNouveau projet média 100 % vidéo pour Bernard de la Villardière

Bernard de la Villardière lance Réel média, un nouveau projet « positif » 100 % vidéo

lancement
Un média « militant, écologiste mais pas fondamentaliste », assure le présentateur de l’émission « Enquête Exclusive », sur M6.
Le journaliste Bernard de la Villardière.
Le journaliste Bernard de la Villardière.  - Bony / SIPA
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Deux ans après avoir co-fondé la plateforme en ligne Neo, Bernard de La Villardière se lance dans une nouvelle aventure médiatique. Le journaliste réitère l’expérience sur les réseaux sociaux avec Réel média, un nouveau média 100 % vidéo présenté comme « positif » et « non moralisateur », tourné vers « l’innovation ».

Accessible sur Facebook, Instagram, TikTok, Linkedln et Twitter, Réel média entend mettre en valeur des solutions émanant de citoyens comme d’ONG ou d’entreprises, a expliqué à l’AFP son fondateur, à rebours selon lui de « la sinistrose » ambiante.

C’est un « média militant, écologiste mais pas fondamentaliste », a affirmé le présentateur d' « Enquête exclusive » sur M6, notamment opposé au concept de « décroissance ». Parmi les sujets traités dans des vidéos de deux à dix minutes figure la première ferme verticale créée par la start-up Futura Gaïa, destinée à cultiver sans pesticide et en économisant de l’eau.

Il a cédé ses parts chez Néo

Inspiré par le succès d’autres médias sociaux comme Brut et Loopsider, Bernard de la Villardière avait lancé Neo fin 2020 à l’adresse d’un public plus âgé et porté sur l’information locale et les territoires. Mais le producteur a récemment cédé ses parts dans la plateforme, « faute d’accord sur son évolution ».

« Plus généraliste », Réel Média a levé pour son lancement 1,3 million d’euros auprès de divers investisseurs, dont le frère de Bernard de La Villardière, François, président du fonds d’investissement XAnge. Son modèle économique repose essentiellement sur la production de contenus pour des marques.

Dirigé par Arnaud Delomel, ex-directeur exécutif de Neo et de la rédaction de Ligne de Front, la société de production de Bernard de La Villardière, le média comptera « une vingtaine de journalistes et d’experts du digital ».

Sujets liés