« siné hebdo » rira bien le dernier

— 

« J'ai reçu pas mal de pinard pour me consoler, et même un billet de 10 €. » Siné ne peut pas se plaindre des lecteurs de son journal satirique, Siné Hebdo. Ils le connaissent bien. Seulement, ils ne sont pas assez nombreux. Et la publication lancée il y a presque deux ans s'arrête aujourd'hui. « 30 000 lecteurs, c'est déjà inespéré, mais ce n'est pas suffisant pour boucler nos fins de mois. » « Ciao ! » donc, comme le dit la une du jour.
« On a perdu des lecteurs depuis le début, je ne sais pas trop pourquoi, explique Siné. J'ai essayé de faire plus, puis moins de politique, pareil pour le cul et la déconnade, mais on n'a pas redressé la barre. » Ancien de Charlie Hebdo, Siné avait été congédié par Philippe Val. Le désormais patron de France Inter avait trouvé une de ses chroniques sur Jean Sarkozy antisémite. « Je ne regrette rien de l'aventure, conclut Siné. Je suis juste triste pour le peuple de gauche qui n'aura plus grand-chose à lire. » Il promet de continuer sur son blog*.A. C.