Banlieues: «Le ghetto est également lié à L'isolement médiatique»

INTERVIEW Luc Bronner, Journaliste au Monde, publie «La loi du ghetto» (éd. Calmann-Lévy)... La loi du ghetto. (éd. Calmann-Lévy). Des livres sur les banlieues, il y en a déjà. Qu'apportez-vous en plus ?Un regard de journaliste, pas de sociologue. Et il n'...

Propos recueillis par Alice Coffin

— 

dr

Des livres sur les banlieues, il y en a déjà. Qu'apportez-vous en plus?

Un regard de journaliste, pas de sociologue. Et il n'y a hélas pas tant de journalistes hyperspécialisés sur les banlieues les plus dures

Ce que vous déplorez d'ailleurs...

Le ghetto est lié à des ségrégations. L'isolement médiatique en est une. Beaucoup de faits de violence n'existent pas médiatiquement. Des bandes s'affrontent au centre de Paris, ça fait le 20h. Sur des faits similaires à Aulnay ou Villepinte, rien.

Comment l'expliquez-vous?

Il y a l'injonction des pouvoirs publics à ne pas tout raconter. Il y a la respon­sabilité des médias et de leur traitement en dents de scie, avec périodes creuses puis d'intensité maximale, comme récemment à Tremblay-en-France. Et celle des quartiers, qui manque de représentants capables de faire émerger une parole.

Vous prônez que des responsabilités soient prises dans les quartiers. Surtout par les adultes...

Le problème de la domination adolescente est un facteur central. On dit que la crise des banlieues reflète une crise géopolitique, mais c'est d'abord une crise hormonale. Celle des jeunes garçons qui ont pris le pouvoir. Ce n'est pas forcément plus simple à résoudre.