« Siné hebdo » meurt de rire

— 

Plus que quatre numéros de Siné Hebdo. Le journal satirique du dessinateur Bob Sinet va s'arrêter. Faute de lecteurs suffisants. « On touche le fond de nos fouilles », lance le fondateur dans son édito d'hier. L'hebdo avait été lancé en 2008 après l'éviction du dessinateur de Charlie-Hebdo par Philippe Val, actuel directeur de France Inter. Après un départ prometteur, le journal est passé à 37 000 exemplaires vendus par semaine, insuffisant pour assurer la rentabilité d'un titre indépendant et sans pub. Le dernier numéro sera vendu à la criée par l'équipe, lors de la manif du 1er Mai.