Pour Stéphane Guillon, il est «de plus en plus compliqué» d'être humoriste

MEDIAS Sa chronique de lundi, sur Eric Besson avait provoqué l'ire du ministre et les excuses du patron de Radio France...

Avec agence

— 

WITT/SIPA

La polémique continue. Stéphane Guillon a estimé ce mardi lors de sa chronique sur France Inter qu'être humoriste devenait «de plus en plus compliqué», au lendemain des excuses de Radio France au ministre de l'Immigration Eric Besson qui avait dénoncé sa chronique de lundi.

«Humoriste ça devient de plus en plus compliqué. Il faut faire attention à tout, peser chaque mot. Si on continue, c'est un métier qui va disparaître: comme maréchal-ferrant, il n'y en aura plus!», a-t-il dit.

Stéphane Guillon a également dit, non sans ironie, ne pas comprendre «ce qui a pu énerver autant M. Besson».

Eric Besson avait dénoncé lundi «la dérive» de Stéphane Guillon qui lui consacrait une chronique dans la matinée, accusant l'humoriste de «défendre des thèses» politiques. Le PDG de Radio France, Jean-Luc Hees, avait présenté lundi les «excuses du groupe» public à Eric Besson.