Schönberg défend ses titres

— 

« Enfants de salauds, enfants de héros. » « Mon père n'est pas mon père. » « Inceste, quand la vérité fait peur. » « C'est mon choix » serait-il de retour ? Non, non, il s'agit des thèmes au programme de l'émission « Prise directe », spéciale « Secrets de famille : faut-il tout dire ? » présentée par Béatrice Schönberg, ce soir à 20 h 35, sur France 2. Ce magazine ne deviendrait-il pas un brin trash ? « Pas du tout, cela n'a rien de racoleur, argumente Béatrice Schönberg. "Prise directe" est un magazine de société qui se veut dans l'air du temps, et oui les sujets que nous allons traiter, comme celui du peintre Gérard Garouste, dont le père a spolié les biens des Juifs pendant la guerre, ou l'explosion des recours aux tests ADN pour prouver des paternités, sont des sujets lourds et ils justifient ces titres. »

Des titres et des sujets qui permettront peut-être au magazine mensuel, lancé en octobre par France 2, d'améliorer ses audiences. Lors de sa dernière diffusion, il avait réalisé 11 % de parts de marché et s'était classé en quatrième position derrière TF1, France 3 et M6. W

A. C.