Des journalistes seuls avec Twitter et facebook

— 

Soit cinq journalistes mis à l'isolement, pendant cinq jours, dans un gîte du Périgord, et ne disposant, comme tout accès à l'information, que du site de microblogging Twitter et du réseau social Facebook. C'est l'expérience que vont mener dès aujourd'hui Benjamin Muller (pour France Info), Nour-Eddine Zidane (France Inter), Janic Tremblay (Radio Canada), Anne-Paule Martin (Radio suisse romande) et Nicolas Willems (RTBF).

Chaque jour, ils interviendront sur leur média respectif pour donner leur perception de l'actualité. « Sera-t-elle déformée ou pertinente ? s'interroge Françoise Dost, secrétaire générale des radios francophones publiques. On veut, en ces temps de réflexion sur notre métier, comparer le journalisme de liens et le journalisme de sources. » « On les plonge dans une éprouvette numérique et on voit le résultat, confirme Philippe Chaffanjon, directeur de la rédaction de France Info. Cela va permettre, même si ce n'est pas scientifique, de se faire une idée. Je ne sais pas ce que ça va donner. » D'autres, sur Internet, ont déjà testé à titre personnel l'expérience et se sont livrés à quelques spéculations sur son résultat. « On est surpris par cet emballement médiatique », note Françoise Dost. « On tirera le bilan vendredi, insiste Philippe Chaffanjon. Avant cela, inutile de spéculer. » 20 Minutes sera présent dans le gîte pour cette dernière matinée. W

A. C.