Vincent Peillon irrite Patrick de Carolis

MEDIAS Alors que l'eurodéputé persiste et signe, lundi, en critiquant «la servilité» de certains dirigeants de France 2, le PDG de France Télévisions sort de ses gonds...

S. C. avec agence

— 

GINIES/SIPA

Entre France 2 et Vincent Peillon, la guerre est désormais ouverte. Le président de France Télévisions Patrick de Carolis a riposté lundi aux attaques répétées de Vincent Peillon, une semaine après le désistement de l’eurodéputé à l’émission «A vous de juger» consacrée à l’identité nationale.
 
«Je pense que le service public n'a pas vocation à servir de punching-ball médiatique à un homme en mal de notoriété. M. Peillon est un homme qui est en perdition», a estimé Patrick de Carolis, lundi matin sur Europe 1, alors que le socialiste a critiqué «la servilité» de certains dirigeants de France 2, dans un entretien au Monde daté de dimanche-lundi.


"Pour moi Peillon n'existe pas"
par Europe1fr

 
Dans cet entretien, Vincent Peillon estime qu'il faut «revenir» sur la nomination du président de France Télévisions par le président de la République. «Cette perspective exerce déjà une pression sur (le) travail» des rédactions de France 2 et France 3 et «favorise la servilité de certains dirigeants», a-t-il déclaré.

De quoi susciter l’ire de Patrick de Carolis, dont le mandat à la tête de France Télévisions s’achève en août prochain. «Je trouve les propos et l'attitude de M. Peillon extrêmement choquants (...) Il y a deux façons de faire de la politique, sur les cimes et dans le caniveau. Et je vois que M. Peillon a choisi», a-t-il ajouté. Pas de quoi enterrer la hache de guerre.