Jasper Schuringa, un héros très cher?

Oriane Raffin

— 

En l’espace de quelques heures, il est devenu un héros. Sur Facebook, des groupes ont été créés en hommage à Jasper Schuringa, l’homme qui a empêché Umar Faruk Abdulmutallab de faire exploser, le 25 décembre, un avion de ligne qui reliait Amsterdam à Detroit. Mais il semble aussi être très doué pour gérer sa com’ (et son porte-feuille).

En partance pour Miami avec des amis, le touriste hollandais a donné une interview de 8 minutes à la chaîne d’informations américaine CNN. Cependant, note le site TVNewser, «on entend dans les coulisses de l’émission, hors antenne, du brouhaha» et Jasper Schuringa semble à plusieurs reprises vouloir «mettre un terme à l’interview». Veut-il garder des informations à monnayer pour d’autres médias, s’interroge le site Mediaite?

Payé pour la photo

CNN a confirmé à TVNewser avoir payé Jasper Schuringa, mais seulement pour la photographie qu’il avait prise avec son téléphone portable, montrant le suspect arrêté par les forces de l’ordre dans la cabine de l’avion. La photo aurait coûté plus de 10.000 dollars (6.900 euros) à CNN. L’interview en revanche n’aurait pas été payée. Mais «la pratique de payer des droits d’image plutôt qu’un échange direct est une solution pour les chaînes qui affirment ne jamais payer pour les interviews», ironise le site Mediaite.

Mais ce n’est pas tout pour Jasper Schuringa. Selon le site Gawker, le héros aurait récolté au final 18.000 dollars (12.000 euros): il aurait en effet vendu des droits photographiques au New York Post (pour 5.000 dollars, soit 3.470 euros) et à ABC News (pour 3.000 dollars, soit 2082 euros).

Depuis son apparition sur CNN, on n’a néanmoins pas revu Jasper Schuringa. Veut-il profiter de ses vacances à Miami? Pour Mediaite, la raison serait toute autre: «Nous avons entendu qu’il avait demandé un paiement supplémentaire pour toute future interview».