La grève à Radio France reconduite mercredi

MEDIAS Le mouvement qui perturbait lundi matin France Inter et France Info s'est répandu comme une traînée de poudre aux autres antennes...

Avec agence

— 

Selon les syndicats de Radio France, la grève déclenchée lundi notamment à France Inter et France Info, a encore été reconduite pour 24 heures. Les antennes ont été perturbées toute la journée de lundi, de mardi, et devraient l'être à nouveau mercredi, selon la direction.

Les revendications des personnels techniques concernent la «brigade de renfort» dont les collaborateurs sont chargés du remplacement des techniciens d'antenne au sein des différentes chaînes de Radio France. Elles portent notamment sur la demande de mesures salariales, a précisé la direction dans un communiqué.

Lancée à l'appel de la CFDT, de la CGT et de Sud, la grève a été suivie par 29 techniciens sur les 60 prévus au tableau de service, selon la direction.

Des jeunes techniciens payés au lance-pierre


La grève, qui a débuté dimanche à minuit, a d'abord perturbé les deux principales radios de Radio France (France Info et France Inter) qui diffusaient dans la matinée de la musique au lieu des programmes prévus. Elle s'est étendue à la mi-journée aux autres antennes du groupe public: France Musique, France Culture, Le Mouv', Fip et France Bleu.

Les jeunes techniciens

Cette grève concerne les techniciens «les plus jeunes» de la brigade de renfort, soit 47 salariés du groupe public qui effectuent des remplacements toute l'année, selon la CGT.

«Ce sont des techniciens en début de carrière, qui tournent sur toutes les antennes sans bénéficier des primes et des avantages de ces antennes. Ils sont discriminés par rapport aux permanents et demandent en moyenne 200 euros d'augmentation mensuelle», a ajouté le syndicat.