Les chaînes thématiques n'ont pas trop la frite

— 

Mieux vaut être TNT et gratuite que câblée et payante, du moins pour ses affaires. C'est un peu la conclusion d'une étude de NPA Conseil, rendue publique hier pour L'Association des chaînes conventionnées éditrices de services (Acces), qui regroupe une quarantaine de petites chaînes payantes (Disney Channel, 13e Rue...). L'enquête relève ainsi que les chaînes thématiques - une centaine en France - sont rémunérées un tiers de moins qu'en 2004 par les distributeurs (CanalSat, opérateurs télécoms, Numericable...), et que leur chiffre d'affaires est en recul, au point que certaines pourraient fermer. Face à la concurrence des généralistes de la TNT et des sites de partage gratuits, plusieurs pistes sont envisagées. Parmi elles, la constitution de bouquets plus ciblés, la migration vers la haute définition et surtout la diversification, avec des services interactifs et innovants, ainsi que le lancement de produits dérivés. W

A. K.