Le goût de la movida audiovisuelle

Anne Kerloc'h
— 
« Le Châtiment », inspiré d'un fait divers, est diffusé ce soir à 22 h 35 sur M6.
« Le Châtiment », inspiré d'un fait divers, est diffusé ce soir à 22 h 35 sur M6. — ANTENA 3 TV

   Après « El Internado » à 20 h 40, « El Castigo » à 22 h 35. Juste avant, on aura grignoté en tapas, dès 20 h 05, « Escenas de matrimonio » avec chicaneries en duo. Voilà ce que donnerait la soirée de M6 aujourd'hui si elle était en VO. Car derrière des titres français se cachent de la créativité espagnole. La pastille « Scènes de ménage » est adaptée d'un format ibérique. Tout comme « L'internat » avec Valérie Kaprisky. « Le châtiment » (« El Castigo »), lui, est l'original doublé en français. Pendant ce temps, la série « Un, dos, tres », née sur Antena 3, continue de bouger son corps sur W9, tandis que NRJ12 se délecte du mélange crépitant et adolescent « Fisica o quimica » (« Physique ou chimie ») 

   « On connaissait l'Espagne pour ses telenovelas, ses soaps, raconte Julien Figue, responsable des acquisitions pour NRJ12. Mais depuis quelques années, on découvre aussi de nouvelles écritures, inspirées et réalistes. » Confirmation par Philippe Bony, directeur adjoint des programmes de M6. « En Espagne, la fiction locale résiste face aux séries américaines. C'est le résultat d'une attention et d'une prise de risque. L'écriture est soignée, avec un rythme dynamique, tout de suite en tension. Et ils n'hésitent pas à pousser les curseurs très loin, avec des sujets forts. » Effectivement « Le châtiment », tiré d'un fait divers réel, met en scène des ados torturés dans un camp de redressement. Diffusé sur Antena 3, cette mini-série en deux parties a conquis près de 5 millions de téléspectateurs lors de sa diffusion, dont beaucoup de jeunes. « En France, le public des moins de 25 ans est à reconquérir, souligne Philippe Bony. A ce titre, la fiction espagnole est un exemple d'inspiration. » Que viva la télé movida ! W