Les Servan-Schreiber racontent leurs histoires de famille

— 

Les Servan-Schreiber dans le téléfilm.
Les Servan-Schreiber dans le téléfilm. — CINETEVE / FRANCE 2

Dans la famille Servan-Schreiber, demandez l'aïeule, et vous aurez un téléfilm Clara, une passion française, diffusé à 20 h 35 sur France 2. Demandez l'arrière-petite-fille, vous obtiendrez Fabienne Servan-Schreiber... la productrice de ce téléfilm. Etonnant ? Ce n'est pas fini : on compte aussi Jean-Jacques Servan-Schreiber, fondateur de L'Express, et ses pères et oncles, Emile, Georges et Robert, les fils de Clara, dont cette saga en deux parties retrace l'intégration dans la société française, un thème qui fait écho au débat sur l'identité nationale. « Je ne voyais pas d'autre producteur que moi se coltiner ma famille », s'amuse Fabienne Servan-Schreiber. Elle avait déjà, en 2002, réalisé un docu sur ses ancêtres. Mais selon le réalisateur Sébastien Grall, « les familles veulent bien qu'on parle d'elles sous la forme d'un documentaire, jamais d'une fiction ». Alors « j'en ai discuté avec mon père, note la productrice. J'ai été soulagée lorsqu'il est sorti bouleversé de la projection. » Catherine Gros-Schreiber, autre arrière-petite-fille de Clara, publie elle aussi un livre sur sa famille, Louise et Juliette (éd. JC Lattès). Après avoir vu le film, elle estime que « ce récit peut toucher beaucoup de familles françaises ». Quant à la sienne : « J'ai aimé. L'enjeu était lourd pour nos petits-enfants, car ces histoires racontées feront, pour eux, figure d'histoire officielle de leur famille. » Le nom fait foi ! W

A. C.