BFM TV en rogne contre CanalSat

— 

Couché avec BFM TV, réveillé avec iTélé. Hier, Alain Weill, président de NextRadioTV - qui possède BFM TV -, a dénoncé le fait que, depuis le 22 octobre, les décodeurs CanalSat éteints se rallument par défaut sur iTélé... chaîne d'info de Canal+ et concurrente de BFM TV. « Comme si, alors que vous allez acheter Le Monde, on vous mettait Le Figaro dans la main ! », a-t-il lancé, avant d'annoncer qu'il allait engager des recours devant le tribunal de commerce, l'Autorité de la concurrence et le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour audience « indue ». Les abonnés CanalSat représentent 20 % du panel Médiamétrie, et il suffit de rester dix secondes sur une chaîne pour être comptabilisé. Au mois de septembre, iTélé rassemblait 24,46 millions de téléspectateurs. En octobre, elle était passée à 27,138 millions. CanalSat a réfuté les accusations de « manipulation d'audience », en précisant que l'opération était « expérimentale » et ne concernait qu'une « fraction » d'abonnés. W

A. K.