À la télé, l'art n'a pas la cote

Anne Kerloc'h

— 

Un peu d'art, mais que de manières ! Si l'art contemporain se distingue à la télé, c'est avant tout par sa rareté. Hormis la culturelle Arte, qui s'y intéresse en continu via les émissions « Die Nacht », « Métropolis » ou des documentaires, les incursions des chaînes dans ce champ sont du registre de l'exceptionnel. Et du chichiteux ? « On traite le sujet de manière ampoulée, dramatique, avec une musique qui donne envie de se suicider, lance Judith Benhamou-Huet, journaliste spécialisée. Alors que l'art contemporain, c'est sexy, glamour, amusant. » Elle-même participe au nouveau programme court « Otto » (lire ci-dessous), comme directrice éditoriale.

Tom Novembre, « le gardien de l'art contemporain », y explique le rôle des galeries ou crochète le public d'un « Vous allez croire que Damien Hirst a simplement cherché à représenter des pois de couleurs sur fond blanc. Erreur ! » Une minute rythmée et tordante qui rappelle, par son format court, « D'art d'art », avec Frédéric Taddéi. Normal, les deux ont le même producteur, Tim Newman. Selon Taddéi, « pour le contemporain, on passe du temps à expliquer le concept, car c'est un art de l'idée plus que du geste. Mais il n'y a pas de difficulté, au contraire, c'est télégénique. Si le thème est rare à la télé, c'est une question de tradition. » Comme le souligne Tim Newman, « en Grande-Bretagne, la BBC comme la chaîne privée ITV programment depuis toujours des docus sur l'art en prime time. Cela rend le sujet populaire. La France, elle, préfère la profusion d'émissions littéraires. » Point d'équivalent frenchy, en effet du Turner Prize, le graal de l'art contemporain britannique, qui inclut vote du public, hypermédiatisation et présentation par un people, telle Madonna. Un espoir ? « Nos docus sur l'art contemporain ne font pas fuir, estime Emelie De Jong, directrice adjointe de l'unité culturelle d'Arte. Ils sont dans la moyenne de la case. » Quant à Tim Newman, il est convaincu que « l'art contemporain est le rock des années 1980 : jeune, contestataire... en plus d'être une photographie incomparable de l'époque. » Suivez le guide, il est fun. W