Quand le sport devait doper la politique est-allemande

— 

Kornelia Ender (au centre) a raflé quatre médailles d'or pour la RDA aux JO de 1976.
Kornelia Ender (au centre) a raflé quatre médailles d'or pour la RDA aux JO de 1976. — AFP

Sur le podium, Kornelia Ender. Dans les bassins de Montréal, aux Jeux olympiques de 1976, elle a raflé quatre médailles d'or. Le docu RDA : la fabrique des champions la nageuse est- allemande sans plaisanterie déplacée, préférant décortiquer l'ensemble d'un système où, au-delà du dopage, le sport devait « apporter des forces nouvelles pour le socialisme ». Un slogan extrait d'une des nombreuses archives des Actualités cinématographiques de la République démocratique allemande. Ballets impeccables de centaines de gymnases dans des stades de 100 000 personnes ou reportages aux commentaires pleins d'allant dans la DHFK (école du sport) de Leipzig illustrent ce documentaire diffusé ce soir, à 20 h 45, sur Arte. W

A. C.