« X factor » a séduit w9 pour x raisons

EVENEMENT La chaîne jeunes du groupe M6 s'offre un concours de chant champion d'audience...

Anne Kerloc'h
— 
Le jury : Marc Cerrone, Julie Zenatti, Alain Lanty, et Alexandre Devoise en animateur.
Le jury : Marc Cerrone, Julie Zenatti, Alain Lanty, et Alexandre Devoise en animateur. — J.-B. LEMAL / W9

C'est un luxe, un mix de voix qui plaît un max. Ce lundi soir, à 20 h 35, W9 s'offre la version française de « X Factor », présentée par Alexandre Devoise. Une émission qui compte triple, sorte de « Nouvelle Star » brindezingue, aux audiences XXL.

Pour W9, chaîne TNT du groupe M6, à 2,6 % de part d'audience selon le dernier Médiamat de Médiamétrie, c'est un superbe lot « et un investissement significatif », lance le directeur général Frédéric de Vincelles. Il se refuse à donner un chiffre, mais exulte à l'idée de diffuser « un blockbuster, avec de hauts standards de qualité. Là, on passe un cap. » L'absence, cette saison, de la «Star Ac'» sur TF1 dessine des horizons d'Audimat. «On s'est dit qu'on pouvait occuper le créneau.»

Attention Mémé Loubard débarque

Particularité de ce concours de chant : il est ouvert à tous de 16 à 99 ans, avec un jury (Julie Zenatti, Marc Cerrone, Alain Lanty) qui doit juger, bien sûr, mais aussi coacher chacune des catégories: les 16-24 ans, les plus de 25 ans et les groupes. De quoi trouver la nouvelle Susan Boyle, référence obligée des concours de talents qui vont joyeusement à la pêche aux improbables? Sur les 15.000 candidats, le jury a déjà auditionné Lucienne, 89 ans, à l'âme Piaf, « Mémé Loubard », 72 ans, qui entonne du Nougaro en wallon... «C'est la première fois qu'on l'entend: ce sont ses petits enfants qui l'ont inscrite», sourit Frédéric de Vincelles. Place à la diversité, donc, là où la «Nouvelle Star» se faisait épingler par la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) à cause de sa limite d'âge, plafonnée à 34 ans. Dans «X Factor», il y aura «des quadras, des quinquas, des sexas, avec leur vécu, leurs failles», raconte le juré Alain Lanty.

Qu'importe l'apparence et le brushing foutraque pourvu qu'on ait le « Facteur X », le truc en plus qui fait frissonner le public. «J'ai vu débarquer un groupe de mecs avec des têtes de banquier, annonçant qu'ils allaient chanter Bohemian Rhapsody de Queen. Je m'attendais au pire... mais ils nous ont scotchés», se souvient Lanty. Les talents sont là. Et les «écrans de pub déjà pleins», annonce Frédéric de Vincelles, reste à finaliser le boom d'audience. Ça, c'est l'inconnue Y du «Facteur X».