Le Mouv', moins de musique, mais plus de mouvement

— 

Hervé Riesen, directeur du Mouv'.
Hervé Riesen, directeur du Mouv'. — LE MOUV

radio

De la musique avant toute chose ? Plus vraiment. « On va baisser le taux

de musique sur l'antenne à 70 %, contre 90 % il y a quelques années », a expliqué à 20 Minutes Hervé Riesen, directeur du Mouv', la radio du service public ciblée jeunes. Une orientation qui correspond aux critiques émises par le patron de Radio France, Jean-Luc Hees, : « Le Mouv' est une chaîne en difficulté [...]. On ne peut pas se contenter d'offrir à la jeunesse française de la musique », déclarait-il, le 16 septembre devant la Commission des Finances et des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale. D'autant que les radios musicales souffrent. « Face à la concurrence d'Internet, on a choisi d'avoir plus d'animateurs, plus d'experts... », reprend Riesen.

Démonstration par l'exemple, le week-end, avec une grille très renouvelée. Une matinale animée par Philippe Audoin, un 12h-16h présenté par Sandrine Vandel, l'émission « Crenel United » (l'animateur s'appelle Crenel, oui) consacrée à l'actualité musicale. « En accord avec Jean-Luc Hees, nous allons casser la grille pour réaliser des coups : la semaine prochaine on sera tous les jours entre 20 h et 22 h en direct de Beyrouth pour les Jeux de la francophonie. Le but, c'est de bien porter notre nom, d'être tout le temps en mouvement ! » Et de dépasser l'actuel 0,9 point d'audience. W

A. C.