Six raisons d'aimer les maths

— 

   Phobiques du chiffre, traumatisés de l'équation, Phosphore 

   vous convie à une grande épopée amoureuse avec les maths. Oui, les maths, ce « voyage cohérent plein de bizarreries », « d'une beauté incroyable », comme le raconte un auteur de BD ancien cancre en arithmétique. En plus, rappelle le mensuel, on fait souvent « des maths sans le savoir ». Dans la rencontre et la drague par exemple. Un garçon canon a ainsi de fortes chances d'être symétrique et doté d'un nez dont « la dimension X trouve une proportion avec la mesure Y du front ». Ah ! W