Net progrès sur France Info

MEDIA A la rentrée, la radio proposera deux rendez-vous dédiés au web...

Sandrine Cochard

— 

 
  — VILLARD/SIPA

France Info poursuit son exploration du web. La station, qui a présenté mercredi sa nouvelle grille pour la rentrée, a annoncé la programmation d’un nouveau rendez-vous («Le bruit du Net» par David Abiker) dédié aux buzz et autres trouvailles du web.
 
«Air du temps»
 
Depuis l’arrivée du chroniqueur en septembre 2007, la station s’est ouverte au web, proposant dans sa matinale («A la Une du Net» et «L'invité du Net») et le week-end («Parlons Net») des rendez-vous entièrement dédiés à l’actualité de ce média. La nouvelle chronique «Le bruit du Net» confirme cette tendance. «Le web a peut-être un peu plus de place sur l’antenne, il est là dans les sujets et dans les chroniques, souligne David Abiker. C’est aussi parce que le web est présent dans l’air du temps.»
 
D’où la volonté de la chaîne d’accélérer le développement de son site, à la fréquentation – en 800.000 et 1 million de visiteurs uniques par mois – encore faible pour un média aussi populaire (Philippe Chaffanjon, directeur de France Info, revendique 4,6 millions d’auditeurs chaque jour). Frédéric Wittner, rédacteur en chef en charge du multimédia, n’a pourtant pas de consignes d’audience. «Je pense que l’on peut faire beaucoup mieux que maintenant. On espère bien sûr capter une partie des auditeurs, explique-t-il. L’objectif est de combler un peu le fossé entre les 4,6 millions d’auditeurs de l’antenne et le million de visiteurs uniques. Si on est quelque part au milieu, cela me conviendra très bien.»
 
Vitrine
 
En plus de séduire de nouveaux internautes, france-info.com devra relever un autre défi: son articulation avec l’antenne. Les deux supports fonctionnent en effet sur le même tempo de l’info continue, et peuvent se marcher sur les pieds. «On s’efforce de mettre sur le site les principaux rendez-vous d’antenne, explique-t-il. On ne met pas tout car le site n’a pas pour vocation d’être seulement une vitrine de l’antenne mais de devenir un site d’information en continu.» Pour l’instant, le site reste principalement alimenté par l’antenne, avec «80% à 85% des sujets d’information sont ceux traités par l’antenne». Pour augmenter la production de franceinfo.com, deux embauches ont complété récemment l’équipe de la rédaction du site qui compte désormais douze personnes pour assurer la semaine et le week-end.
 
Quant aux infos exclusives, elles sont idéalement proposées en même temps sur les deux supports. Une façon d’oublier certains «loupés» qui ont ponctué les débuts du site, en 2007. «Il m’est arrivé, pas souvent heureusement, de découvrir le matin une info exclusive qu’on avait depuis la veille au soir mais qu’on gardait pour la matinale alors qu’on aurait pu prévoir une édition spéciale pour le site, se souvient Frédéric Wittner. Mais cela n’arrive plus.» Pour les jours et les semaines à venir, la priorité de Frédéric Wittner est de doper le référencement du site sur les moteurs de recherche.
 
Pour parfaire cet élan numérique, France Info – ainsi que les six autres stations de Radio France (France Inter, France Culture, France Musique, Fip, Le Mouv') - a lancé le 25 août dernier une application iPhone.

«Le bruit du Net»

La chronique sera programmée du lundi au vendredi, à 7h25, 9h15, 10h41, 13h25, 17h35 et 18h35. David Abiker sera aux manettes le matin, les rendez-vous de l’après-midi seront assurés par la rédaction du site de France Info. Le soir, à 22h15, France Info appellera un blogueur qui évoquera ce qu’il a repéré dans la journée.