Un « dîner parfait » moins vache

— 

« Sept paysans et paysannes participent à une compétition culinaire qui les réunit autour de sept repas confectionnés à tour de rôle. » Does it ring a bell ? Ou est-ce que ça vous sonne une cloche pour rester dans l'ambiance Suisse éternelle ? Oui, la TSR a son « Dîner presque parfait ». Qui s'appelle là-bas « Un dîner à la ferme ».

Plutôt que de dauber sur leurs petits camarades à coups de « je te mets 3 en déco », les candidats sont invités à défendre les couleurs de leur canton. Jean-Pierre, de Genève, mise donc sur sa salade de mesclun et ses écrevisses américaines du lac Léman. Produit par Béatrice Barton, la Alexia Laroche-Joubert d'Helvétie, ce programme « bon enfant et moins méchant qu'"Un dîner presque parfait" », souligne-t-on à la TSR a tout de même un point commun avec son homologue français : il cartonne. Diffusé chaque vendredi en prime, il rassemble un téléspectateur sur trois. W

Alice Coffin