Le web-documentaire explose sur la toile

De notre envoyée spéciale à La Rochelle, Alice Coffin

— 

 
  — Arte

«Sunny, yesterday my life»... Non, non ce n'est pas ce refrain-là qu'entonne le Sunny Side of the doc, qui s'achève vendredi. Au contraire. Le héros de cette édition s'appelle web-documentaire, soit: «l'avenir», dixit Yves Jeanneau, le président du festival.

«Alors qu'ils passaient encore pour des gadgets il y a deux ans, les web-docus explosent.» Même si, souligne Pierre Block de Friberg, responsable des documentaires de France 5, «de l'écriture au mode de financement, on n’en est qu'aux prémisses». La chaîne prépare justement «Portraits d'un nouveau monde», un web-docu sur l'environnement.

Le web-docu dont vous êtes le héros

De son côté, Canal+ propose actuellement les coulisses de la série «Braquo» et planche sur «Le challenge», un web-docu dont vous êtes le héros. Ces deux œuvres sont reliées à des programmes de la chaîne mais, insiste Arnaud Dressen, qui produit «Le challenge», «le doc est fait pour fonctionner seul, c'est indispensable». Et désormais bien assimilé par les auteurs.

Guillaume Blanchot, directeur des nouveaux médias du Centre national de la cinématographie, a vu une grande évolution dans les projets envoyés pour subventions. «On ne reçoit plus comme au début des web-docu conçus comme des compléments, un peu comme des bonus de DVD».

De l'interactivité dans le documentaire

Une évolution qu'Alexandre Brachet, d'Upian, a effectuée avec ses propres productions. «En 2002, avec “La Cité des mortes”, on essayait d'utiliser les contenus différents, vidéos, photos, cartographie. Puis dans “Thanatorama”, on a vraiment introduit l'interactivité, puisque l'internaute en est le héros… mort! Enfin, avec “Gaza/Sderot”, on a intégré graphisme et technologies à l'histoire, puisqu'il s'agissait de décrire les vies parallèles dans ces deux villes, avec par exemple une frontière entre deux écrans sur le site».

Upian développe actuellement «Canon City», un web-docu sur les prisons américaines «où, nouveau pas, on va insérer des contenus envoyés par les internautes, car je pense que le web-documentaire doit être une œuvre collective». Et, donc, en progrès.

«Arte est très en avance», estime son président, Jérôme Clément. Pas faux. La chaîne a notamment connu un grand succès avec «Gaza/Sderot». Elle prépare pour l'automne «Cuba/Miami», série sur le même concept qui comparera la vie des jeunes Cubains à celle des jeunes de Miami.
Quelques web-documentaires disponibles et à venir
Déjà en ligne
Tienanmen, avoir 20 ans en Chine Photographie (s) de la place Tian’anmen signés Patrick Zachman.
Gaza/Sderot, la vie malgré tout Récits croisés de la vie quotidienne dans les deux villes.
Voyage au bout du charbon Enquête dans les mines de charbon chinoises.
Braquo Dans les coulisses du tournage de la série Braquo de Canal+, réalisée par Olivier Marchal
Twenty Show Des jeunes s’expriment face à une webcam.
Thanatorama Le monde funéraire…«Une aventure dont vous êtes le héros mort».
La Cité des mortes Enquête sur les assassinats de femmes à la Ciuad Juarez.
En préparation
Portraits d’un nouveau monde Série de 24 épisodes sur l’environnement. Mis en ligne cet automne, France 5.
Cuba Miami Portraits croisés des jeunes générations de Cuba et Miami. Mis en ligne cet automne, Arte
Le challenge Vous êtes chargé par une ONG d’enquêter, en Equateur, sur le scandale écologique lié à Texaco dans les années 80. Mis en ligne cet automne, Canal+.
Canon City Enquête dans les prisons américaines.
L’I-Rock Festival Les coulisses du festival des Eurockéennes de Belfort. Mis en ligne en septembre 2009.
L’obésité est-elle une fatalité?  Enquête sur l’obésité.