Médias

Jacques Chirac, pile il buzze, face c'est un « Sage »

Chirac, terre de contrastes médiatiques. « Gaulé par Bernadette

Chirac, terre de contrastes médiatiques. « Gaulé par Bernadette

en train de draguer » par les caméras du « Petit journal » de Canal+ mercredi dernier, sa prestation de galant homme est la vidéo la plus regardée du moment sur le Net. Et ce soir, à 20 h 35, France 5 diffuse son portrait et la première interview télévisée qu'il ait accordée depuis son départ de l'Elysée. Le ton n'est pas tout à fait le même. Ici, point de Chirac dragueur, mais un « sage », un « précurseur », une « superstar », toujours prête à reprendre son « bâton de pèlerin ». Un brin hagiographique ? « Ce portrait est diffusé dans la collection « A visage découvert » consacrée à la politique étrangère, se défend Christian Malard, co-auteur du docu. Il n'était donc pas question qu'on revienne sur des questions de politique politicienne. » Ce qui explique, sans doute, pourquoi Chirac a accepté cette interview. « Il ne nous a rien imposé, mais c'est vrai qu'il était clair, dès le départ, qu'on ne rentrait pas dans des affaires de politique intérieure. » A cette condition, Jacques Chirac a donc accordé soixante-dix minutes d'entretien « sans même, précise Malard, qu'on ait à passer par Claude ou Bernadette ». Qui, comme l'atteste la vidéo du « Petit journal », a pourtant son mari à l'oeil... W

Alice Coffin