«True Blood» 2: toujours du sang, plus de SM

TELEVISION Premières révélations sur la saison 2 de «True Blood», vue en avant-première à Monaco...

De notre envoyée spéciale à Monaco, Anne Kerloc’h

— 

Jours encore moins tranquilles à Vampire City. Mercredi, le pilote de la saison 2 de «True Blood» était projeté en avant-première à Monaco, lors du festival de la télévision de Monte-Carlo, avant sa diffusion, dimanche, sur la chaîne américaine HBO.

Diffusée en France sur Orange cinéma séries, la série d’Alan Ball («Six feet Under») installe un climat paisiblement vénéneux dans la ville de Bon Temps (in French dans le texte), où humains et vampires tentent de cohabiter, ces derniers se mettant à biberonner du «True Blood», sang artificiel servi plusieurs rhésus, donc goûts, différents.

Rite vaudou et coeur arraché

Sookie Stackhouse (Anna Paquin), jeune serveuse télépathe, noue une relation complexe avec Bill Compton, fringant vampire de plus de 170 ans, tandis que de sympathiques crimes se multiplient, entre séances vaudous, bastons fatales et délires racistes.

La saison 1 se terminait entre révélations (l’identité du sérial killer du quartier, la vraie nature de Sam, le gentil patron de bar amoureux de Sookie) et sidération, avec la découverte d’un cadavre de femme au cœur arraché.

Sexe SM assumé

Pour la saison 2, l’ambiance fiévreusement moite et la fête aux tendons continuent, avec toujours plus de paranormal et une tendance au sexe SM désormais assumée. Sookie et Bill consomment enfin leur amour avec une belle énergie mordante (fais-moi mal, Billy!).

Leur intimité est néanmoins compromise par l’arrivée impromptue de Jessica, 17 ans, la «fille» de Bill: ce dernier l’a transformée en vampire, à la suite d’un châtiment imposé par la grande communauté des buveurs de sang. Une ado parfaitement chieuse comme tous les ados, à ceci près que ses pulsions la poussent vers d’autres proies que les planches de surf. Ce qui vaut une jolie scène gourmette de «blood testing», où Bill tente de lui faire passer le goût du sang grâce à des cocktails élaborés de «True blood» synthétique (trois tiers de 0+, un tiers de A…).

Le personnage de Maryann monte en toxicité

On plonge également dans le passé de Sam en jeune chien fou, ou plutôt en jeune chien-garou, son art de la métamorphose étant désormais connu de Sookie. Le personnage de Maryann monte en puissance et en toxicité (attention, cette femme est vraiment dangereuse). Tandis que le frère de Sookie n’arrange pas franchement son cas et ses neurones en devenant un membre fervent de la «Sun Church», confrérie évangéliste qui nourrit les mêmes doux sentiments à l’égard des vampires que le Ku Klux Klan naguère envers les Afro-américains, les juifs et les communistes.

Enfin, le télespectateur découvre une mystérieuse cave où, dans les gémissements et les suintements d’humidité, quelques humains enchaînés font tourner un boulon géant. Ambiance SM, on disait.