La Chine bloque les sites communautaires

INTERNET Et il y en a un paquet: Twitter, Flickr, Hotmail, sans oublier les outils pour tenir un blog...

20minutes.fr

— 

Un internaute chinois dans un cybercafé à Shanghai
Un internaute chinois dans un cybercafé à Shanghai — REUTERS/Aly Song

Blocus sur le Net depuis la Chine. Le réseau Twitter, la plate-forme de photos Flickr, le nouveau moteur de recherche de Microsoft Bing, la messagerie Hotmail.com, les blogs des plates-formes Blogger et Wordpress et d’autres sites communautaires sont inaccessibles depuis ce mardi matin. Soit deux jours avant le vingtième anniversaire de la répression du mouvement de la place Tiananmen.

«C'est vraiment frustrant. J'ai le sentiment que la Chine et l'Iran c'est pareil», a déclaré un professionnel de la finance et grand utilisateur de Twitter cité par l’agence Reuters.

Selon Christopher Bodeen, un journaliste canadien, «plus de 6.000 sites Web affiliés à des lycées et universités ont été fermés par les censeurs gouvernementaux du Net, sans doute pour couper court à toute discussion sur les événements de 1989». Pour rappel, les sites Wikipédia et YouTube ont déjà été bloqués en Chine.

Face à cette censure, que «Techcrunch» appelle «la Grande Muraille de Chine», nombreux sont les internautes qui s’échangent trucs et astuces pour passer outre le firewall établi par le gouvernement. Nom de code de cette mission secrète: caoGFW, ce qui signifie casser (cao) le grand firewall (Great FireWall).