Pub en baisse, TF1 aussi

— 

C'est la faute de la pub. Ce trimestre, TF1 a gagné

115 millions d'euros

de moins qu'en 2008 à la même époque. Perte à attribuer intégralement à la baisse de son chiffre d'affaires publicitaire. Le groupe reste bénéficiaire... à six petits millions d'euros de résultat net. Une claque que TF1 a anticipée, en avertissant le marché dès la semaine dernière (une première depuis la privatisation de la chaîne en 1987). Le groupe reste numéro un en audience, mais « la visibilité n'est pas bonne pour les mois à venir », a lâché le directeur adjoint des finances du groupe Philippe Denery à ses actionnaires, hier. Trois raisons sont invoquées : « le repli des investissements publicitaires sur les chaînes historiques » (merci la TNT) et « la pression des prix dans un environnement économique perturbé » (merci la crise). Pour être présent sur la TNT qu'elle a longtemps boudée, la chaîne négocie le rachat de NT1 et TMC au groupe AB. « Les négociations sont en cours, et elles sont dures. Je ne peux en dire plus », a conclu Denery devant les actionnaires. W

Maxime Robin