Sur la TNT, c'est système D pour le JT

Maxime Robin

— 

Elles veulent tout faire comme les grandes, même un JT. NRJ 12, chaîne de la TNT, lance ce soir à 19 h 40, le « 12 infos », un journal télé maison. Trois présentateurs se partagent l'antenne à tour de rôle : Patrice Boisfer, David Jacquot et Chakib Lahssaini. Un JT light, tourné vers « l'infotainment » et le people... mais un JT. « C'est une preuve de maturité pour NRJ 12 », jubile Gérald-Brice Viret, directeur général du pôle télévision d'NRJ Group. Pour les généralistes de la TNT, qui profitent du développement du marché, passer par une messe d'info, de préférence avec présentateur ou -trice, donne du lustre et de la crédibilité. « TMC est très attachée aux rendez-vous d'info. C'est indispensable pour une généraliste », prévient Xavier Gandon, directeur des programmes.

Reste qu'en l'absence des moyens que réclame un grand rendez-vous d'info, c'est le système D qui fait le JT. Chez AB Groupe, la convention avec le CSA impose un journal sur TMC et NT1. La solution pour TMC : du tout en images, qui évite les rédactions, le présentateur, les plateaux. NT1 fait le service encore plus minimum : un flash de 5 minutes, vers minuit. « Ce n'est pas notre priorité, confirme lucidement Franck Legrand, directeur d'antenne. Il ne sert à rien de se mettre en concurrence avec les grandes généralistes à 20 heures... »

Pour le « 12 infos », plus ambitieux, c'est grâce à un coup de bonneteau entre antennes que tout est devenu possible. NRJ Paris, petite soeur francilienne de NRJ 12, porte le journal sur ses épaules grâce à une mise en commun des moyens. « Les journalistes [une quinzaine] ont été recrutés sur NRJ Paris, et c'est elle qui assume le budget », détaille Gérald-Brice Viret. Quant au décor, il est virtuel, avec des images défilant sur des écrans électroniques derrière le présentateur en pied. Dans le futur, NRJ 12 compte aussi s'appuyer sur le réseau régional des journalistes radio des stations NRJ pour rapporter des images. Système D, jusqu'au bout. W