Des manips en Françafrique disséquées

— 

En 2007, Jean-Paul Ney, journaliste français controversé, est arrêté en Côte d'Ivoire, pour atteinte à la sûreté de l'Etat. Il avait filmé un barbouze, Jean-François Cazé, enseignant à des rebelles ivoiriens l'art du putsch. La vidéo prête surtout à sourire par son amateurisme. Mais son auteur est toujours détenu, sans que la diplomatie française ne s'en émeuve vraiment. Pour qui travaille Cazé ? Y a-t-il eu tentative de putsch ? A qui profite le crime ?

Ce soir, à 20 h 40 sur Planète, « Manipulations sous haute tension » tente d'apporter des réponses. « On était parti sur un 52 minutes, mais en raison de rebondissements, il était impossible de faire moins de 110 », raconte Olivier Stroh, le directeur des programmes. Jean-Paul Billault, rédacteur en chef de Capa, estime, lui, qu'en répondant à la question « Qui manipule qui » ce docu « recrédibilise le travail de journaliste : si nous ne montrons pas nos méthodes, on sera nous-mêmes accusés de manipulation. » W

M. R.