« l'humour noir est essentiel dans la série »

recueilli par Anne Kerloc'h

— 

« Sons of Anarchy » et ses bikers mafieux est sans doute la série la plus noire de la saison...

C'est ce que j'aime écrire. J'ai commencé avec « The Shield », un monde très noir, fascinant et repoussant. Ici aussi, la violence est graphique. Elle découle des personnages et des circonstances. Je ne suis pas du tout violent, mais la face sombre de l'humanité m'intrigue. Le théâtre d'Ibsen, de Strindberg, de Jean Genet m'intéresse plus que les histoires de fées et de magiciens.

Au milieu du regain des comédies légères, votre série se distingue...

En ce moment, les comédies marchent bien. C'est une question de cycle, un mouvement de balancier. A une époque, c'était les dramas, les policiers comme « NYPD Blue » qui cartonnaient, et on ne donnait pas cher des sitcoms.

Vous regrettez votre rôle de Margos Dezerian, l'homme de main coupeur de pieds de « The Shield » ?

Ce n'était pas mon idée de me caster pour ce rôle, mais au final, c'était fun ! J'ai surtout beaucoup appris avec « The Shield », puisque j'ai été acteur, scénariste, producteur...

Est-il exact que vous avez passé du temps avec des bikers ?

Oui, et deux d'entre eux sont consultants sur la série. Un club de bikers, c'est un monde à part mais qui, à l'écran, doit être authentique.

Dans le premier épisode, on a droit à deux overdoses, des corps brûlés... il y aura de l'humour aussi ?

Absolument, l'humour noir est essentiel. Dans le premier épisode, on pose les personnages, donne un maximum d'informations. Mais à mesure que la série progresse, sans aller jusqu'à dire qu'elle devient super rigolote, il y aura de l'humour dans les situations, les personnages.

Le choix de Ron Perlman dans le rôle de Clay, le chef des bikers, était évident pour vous ?

La distribution a été revue à 80 % après le pilote. Au départ, c'était Scott Glenn, un acteur génial. Mais nous avions besoin de quelqu'un qui peut explorer le registre de l'humour noir. Ron est parfait, il a naturellement un côté sarcastique, un sens de l'ironie fabuleux. W