Guillon fait juste rire Hees « une fois sur deux »

— 

Désigné par Nicolas Sarkozy comme le dispose la loi, le futur patron de Radio France Jean-Luc Hees passait hier l'audition obligatoire du CSA, façon grand oral. Interrogé sur le cas Stéphane Guillon, Hees a répondu : « Guillon me fait rire une bonne fois sur deux. Mais l'injure et la diffamation ne font pas partie des règles du service public. Ce sont mes bornes. Je ne tiens pas à me faire un ennemi tous les matins... » Et Philippe Val à la tête d'Inter ? Hees juge la question prématurée. Il précise. « Philippe Val est mon ami... seulement. L'amitié est un mauvais critère pour diriger une antenne de service public. » Au sujet de Frédéric Schlesinger, l'actuel directeur de la radio, il laisse entendre une période de transition : « Je suis convaincu qu'il a mis tout son coeur » dans la radio, souligne-t-il, au passé donc. Avant de lancer « je lui proposerai des choses... » Le CSA donnera sa réponse aujourd'hui avant midi. ■Maxime Robin