Journée contre la cyber-censure

— 

« Internet, c'est la liberté. Mais pas partout. » Ainsi commence le rapport publié aujourd'hui par Reporters sans frontières à l'occasion de la deuxième Journée internationale de lutte contre la cyber-censure. Une journée créée par RSF l'an dernier « pour défendre, certes les journalistes, souligne Clothilde Le Coz, responsable du bureau Internet et Libertés de RSF, mais aussi l'ensemble des internautes menacés dans certains pays pour avoir publié tel ou tel commentaire contre leur gouvernement sur un site. »

Vingt-deux pays sont accusés de cyber-censure. Et parmi eux, douze « exercent une répression systématique contre des internautes gênants ». Actuellement, soixante-neuf personnes sont emprisonnées pour avoir publié des informations sur le Net. « La Chine fait office de "plus grande prison pour les cyberdissidents". » Suivie par le Vietnam et l'Iran. A l'occasion de cette journée, RSF diffusera un film viral pour alerter l'opinion mondiale. Via le Web. ■ A. C.