le vestiaire de la crise

— 

Ah, ça ira, ça ira, ça ira, les bracelets en strass, on les pendra. Et surtout, on les bannira pour une durée indéterminée de la penderie, sous les vivats vengeurs de la foule, les traîtres. C'est la crise dans les placards et Femmes annonce l'ère du « bling over ». Fini de frimer, le bling est désormais suspect. Les people donnent l'exemple de l'austérité, en s'affichant avec des sacs cacochymes de la saison dernière, voire, pour les plus anarchistes d'entre eux, datant de plus d'un an. L'heure est à la « valeur sûre », en toute simplicité : trench Burberry, bijou Tiffany. On a aussi le droit de remettre sa veste en jean. ■