Rachida Dati est-elle un homme politique comme les autres?

MEDIAS C'est la question à laquelle veut répondre un documentaire consacré à Rachida Dati, diffusé mardi soir sur Arte. Zoom...

Alice Antheaume

— 

Pressée par l'Elysée, la garde des Sceaux Rachida Dati a accepté de se présenter aux élections européennes de juin, ce qui va entraîner son départ de la Chancellerie, où elle a mené tambour battant des réformes très contestées par le monde judiciaire.
Pressée par l'Elysée, la garde des Sceaux Rachida Dati a accepté de se présenter aux élections européennes de juin, ce qui va entraîner son départ de la Chancellerie, où elle a mené tambour battant des réformes très contestées par le monde judiciaire. — Franck Fife AFP

«Dati l’ambitieuse». C’est le titre d’un documentaire de 42 minutes consacré à Rachida Dati, qui sera diffusé sur Arte le mardi 3 mars, à 20h45.

>> Cet article a été écrit le 20 février >>

Réalisé par Antoine Vitkine et Taly Jaoui, ce film s’articule autour d’un long entretien de la ministre, entrecoupé de séquences où ses proches, journalistes ou politiques ­— dont Catherine Nay, journaliste politique, et son époux Albin Chalandon, évoquent son parcours depuis son arrivée à Paris en 1988 «sans argent, sans relation».
 
L’entretien a eu lieu en décembre 2008, quelques semaines avant que Rachida Dati accouche d’une petite fille. On préfère prévenir: il n’y a pas dans ce documentaire de révélation tonitruante sur le nom du père. «C’est plutôt la lecture entre les lignes d’une ascension sociale incroyable, digne de ce que les Etats-Unis appellent le story-telling, explique la société de production, Doc en Stock. Cacher le nom du père fait partie de ce scénario».
 
>> A voir: l’extrait, exclusivement sur 20minutes.fr, du documentaire >>


Extrait du documentaire "Dati l'ambitieuse"

Outre son mariage forcé et son amitié avec Cécilia Attias, ex-épouse de Nicolas Sarkozy, l’essentiel du documentaire tient surtout au décryptage de la méthode Dati, une femme qui s’est mise toute entière au service de la politique avant... de devoir quitter le gouvernement.
 
Un roman documentaire

«Ce n’est pas un documentaire d’investigation, mais une sorte de roman documentaire, reprend le producteur Daniel Leconte, interrogé par 20minutes.fr. On n’a pas demandé à Rachida Dati de se justifier sur les réformes qu’elle mettait en œuvre, mais on a voulu mettre sa vie bout à bout, en faisant le pari que son histoire personnelle faisait sens. Car la femme et la bête politique se rencontrent en Rachida Dati.»
 
Pour remplir le programme de cette soirée Arte, qui se demande si les femmes sont des hommes politiques comme les autres, le producteur et le réalisateur de «Dati l’ambitieuse» confient qu’ils avaient aussi souhaité faire le portrait de Ségolène Royal, autre figure féminine politique controversée. Mais celle-ci a refusé.
Rachida Dati inquiète par la diffusion? «On ne l'a pas piégée, insiste Antoine Vitkine, le réalisateur. Son inquiétude face à notre documentaire est symptomatique de son rapport aux médias. Elle ne rechigne pas à mettre en avant son histoire et, en même temps, elle a peur des journalistes.»

A lire aussi: le blog Chroniques ma banlieue sur Rachida Dati.