on fait grand cas d'« Espèce d'espèces »

— 

« C'est un peu gênant de vous avouer ça, mais d'un point de vue topologique je suis un donut [beignet]. Un orifice en haut, un orifice en bas et un conduit qui relie le deux. » « Je », c'est le corps humain, incarné dans le docu Espèce d'espèces, ce soir à 20 h 35 sur France 5, par un comédien, dont la silhouette sert d'appui à de multiples animations. Objectif : parler de « taxinomie », la classification des espèces.

Réalisé en partenariat avec le CNRS Images, Espèce d'espèces bénéficie d'une large publicité sur les sites scientifiques. « On a beaucoup communiqué envers notre réseau, note Catherine Balladur, directrice adjointe du CNRS Images. Car la qualité scientifique est avérée. » Toutefois, ce film s'adresse aussi « aux enfants », explique son auteur, Vincent Gaullier, grâce notamment, au comédien et à de multiples saynètes. Ultime dédoublement, il y aura en septembre sur Arte une deuxième version, de 90 minutes, au lieu de 52 ce soir, plus axée sur le travail scientifique. ■ A. C.