Réinventer le monde. Ce monde qui ne cesse de finir

— 

Et si on se faisait une petite apocalypse, là, comme ça, au débotté ? Certes, nous n'en sommes pas encore à voir apparaître un dragon roux « qui avait sept têtes et dix cornes et sept diadèmes sur ses têtes », comme l'écrit saint Jean, mais compte tenu de l'état de la planète, rien n'est exclu. Désespérant ? Point du tout. Ekwo veut faire germer l'optimisme en nous invitant à « réinventer » le monde. Par précaution, il nous fournit un encart de quatre pages listant les gestes à accomplir en cas d'inondations, tempête, feux de forêt, séisme, rupture de barrage ou accident technologique. Pour le reste, place au rêve et à l'invention, avec des îles artificielles et nomades, des « Transition Towns », villes émancipées du cours du monde et de la surconsommation. La révolution naturelle se fait même en mangeant, avec des criquets à la bolognaise et de la salade de pâquerette. ■