SFR, Libération et LCI ont lancé de nouvelles radios en ligne

MEDIAS Premier pas vers la radio numérique terrestre pour LCI Radio, flux musical pour Radio Libé ou radio bientôt portable pour Attention, musique fraîche. Zoom...

AA avec agence

— 

 Capture d'écran d'"Attention, musique fraîche", la radio de SFR
 Capture d'écran d'"Attention, musique fraîche", la radio de SFR — DR

«LCI radio», «Radio Libé» et «Attention, musique fraîche»... En moins d’une semaine, trois radios ont été lancées sur le Web. Zoom sur ces initiatives.
 
>> LCI Radio

Genre Radio d'information généraliste disponible sur Lci.fr, le site de la télévision d’information continue.
 
Programmation Grille constituée à «plus de 70%» de programmes inédits (comprendre: qui ne sont pas du recyclage de la télé), dont des chroniques et talk-shows. L’info reste le cœur de métier de cette radio avec un flash d'informations de cinq minutes toutes les demi-heures et deux éditions plus fouillées, de 7h à minuit.
 
Qui? Cinq journalistes à l’antenne et des chroniques assurées par les journalistes de la maison (TF1, LCI et LCI.fr) soit quelque 350 personnes.
 
Stratégie
Etre «un média d'accompagnement de LCI.fr,  et inciter les internautes à rester plus longtemps sur le site de LCI», a précisé Pascal Emond, le rédacteur en chef du site. «On espère conquérir de nouveaux auditeurs, avec des programmes pour jeunes actifs et urbains.»
 
Plus tard? LCI Radio se positionne pour émettre aussi en radio numérique terrestre – si le CSA retient sa candidature.
 
>> Attention, musique fraîche

Genre Radio au drôle de nom mise en ligne sur ce site par l’opérateur téléphonique SFR (une version beta était disponible dès juin 2008). SFR récuse le terme «Web radio», un mot qui correspond davantage à ce que font Deezer ou Last.fm, «sans animateur ni ligne éditoriale»: «On ne diffuse pas de la musique en boucle qu’on consomme au litre mais on a une vraie ligne éditoriale», explique une porte-parole de l’opérateur interrogée par 20minutes.fr.
 
Programmation Le catalogue de la maison de disques Universal et des jeunes talents comme Zoé Avril ou Asa - dont certains sont produits en partie par SFR, des interviews, des concerts en live, et des émissions du style «on refait le concert», de la même façon que les journalistes sportifs font des cessions «on refait le match».
 
Qui? Une petite dizaine de contributeurs dont certains sont des journalistes spécialisés, comme Philippe Barbot, ex-Télérama, Christian Eudeline, ou Francis Zegut, qui officiait déjà sur des radios historiques et sur son blog.
 
Plus tard?
Cette radio sera bientôt accessible sur téléphone mobile «au premier semestre 2009», précise la porte-parole de SFR, qui promet qu’elle va devenir de plus en plus personnalisable en fonction des goûts de chacun avant d’atterrir sur les terminaux mobiles.

Stratégie De quoi compléter l’offre musicale de l’opérateur téléphonique, numéro un de téléchargement de musique sur portables, et numéro deux sur le marché numérique de la musique sur Internet, loin derrière le leader iTunes, la plate-forme d’Apple.

>> Radio Libé

Genre Radio de flux musical lancée sur le site du journal Liberation.fr

Programmation De la musique de tous les styles (rock, électro, pop, hip-hop ou chanson française) et des découvertes.
 
Qui? Sophian Fanen, l’un des critiques musique de «Libération», fait la sélection musicale en fonction des goûts du journal.
 
Stratégie Cest un flux qui «donne une couleur aux sélections musicales», explique à 20minutes.fr Florent Latrive, de Libération. Un projet qui vient donc en complément de l’autre module radio de Libé, appelé Libélabo.fr, sur lequel on peut déjà trouver des vidéos de concert live.

Plus tard?
Les internautes pourront créer leur propre radio, en mixant les programmes de Radio Libé avec ceux d’autres radios. A «venir avant l’été», assure-t-on à Libé.