France 2 mise en demeure

MEDIAS Le CSA vient de mettre la chaîne en garde, à la suite d'un reportage sur Gaza...

Alice Antheaume

— 

Vendredi 9 janvier, les attaques israéliennes dans la bande de Gaza et les tirs de roquettes sur Israël se sont poursuivis en dépit de la résolution du Conseil sécurité de l'ONU appelant à l'arrêt immédiat des combats.
Vendredi 9 janvier, les attaques israéliennes dans la bande de Gaza et les tirs de roquettes sur Israël se sont poursuivis en dépit de la résolution du Conseil sécurité de l'ONU appelant à l'arrêt immédiat des combats. — AFP

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) vient de mettre France 2 en demeure. Un rappel à l'ordre à la suite de la diffusion d’un reportage consacré au conflit israëlo-palestinien dans la bande de Gaza, dans le  journal télévisé de 13 heures, le 5 janvier dernier.

Les télés étrangères, bloquées par l'armée israélienne, n'ont toujours pas accès à Gaza. Du coup, France 2 avait diffusé des images d'une vidéo amateure censée illustrer l'offensive israélienne sur place. Or cette vidéo datait en fait de septembre 2005, pas de janvier 2009.

Images falsifiées et excuses publiques

«La chaîne a manqué à son obligation d’honnêteté de l’information du téléspectateur», a expliqué le CSA dans un communiqué, appelant les radios et télés à une
«vigilance particulière dans l'exercice de la responsabilité éditoriale, notamment en ce qui concerne la vérification de l'exactitude des informations diffusées.»

24 heures après la bourde, France 2 avait fait son mea culpa devant les téléspectateurs, dans le JT de 13h du 6 janvier.
«La rédaction vous présente ses excuses pour cette confusion regrettable», a dit à l'antenne la présentatrice Elise Lucet.

>> Voir ou revoir les vidéos captées sur France 2 par un internaute du Post.fr >>

Ici, la vidéo du reportage bidonné:



Là, les excuses présentées par Elise Lucet:


Le CSA a aussi annoncer le début d'une «réflexion sur les conditions et les garanties qui doivent s'attacher à l'utilisation, par les médias audiovisuels, des images et des informations présentes sur Internet».

>>> En raison des débordements racistes systématiques, nous nous voyons contraints de fermer les articles traitant des événements de Gaza aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr