Henri IV, première star de la nouvelle collection de France 2

Alice Coffin

— 

En guise de Jack Bauer, le roi Henri IV. France 2 inaugure ce soir à 20 h 35 sa nouvelle collection de docus-fictions, « Ce jour-là, tout a changé ». Du lever du souverain, en ce 14 mai 1610, jusqu'à son assassinat par Ravaillac, le chrono défile, à intervalles réguliers, en bas de l'écran. Chaque événement de la journée est propice à des flash-blacks éclairant quelques points historiques. « Ce film, comme les prochains [La fuite de Varennes en février] est soumis à une rigueur formelle, note Jacques Malaterre, directeur artistique de cette collection. Nous avons rédigé une charte, et tous les metteurs en scène doivent s'y soumettre. C'est inédit en France, mais très fréquent dans les projets anglo-saxons. »

Outre cette rigueur formelle, le concept se veut aussi « un mélange entre un aspect ludique et distrayant, avec les amours du roi, et un vrai objet de savoir », souligne Patricia Boutinard-Rouelle, directrice des documentaires et magazines de France 2. L'équipe a donc sollicité les conseils de Janine Garrisson, éminente spécialiste de cette époque. « J'ai effectué plusieurs relectures du scénario, note-t-elle. Il y avait quelques détails erronés, mais cela n'allait pas plus loin qu'un revers de bottes mal tourné ou une expression anachronique. »

Quant au choix d'Henri IV pour inaugurer « ce projet très représentatif de l'ambition du service public », dixit Boutinard Rouelle, il n'a rien d'innocent. « Des conflits internationaux, une époque de guerres de religion, cela va parler aux téléspectateurs », affirme Jacques Malaterre. « Et justement, en ces temps de crise, selon Patricia Boutinard Rouelle, les Français ont besoin de se raccrocher à leur mémoire collective. »