PPDA, l'homme qui valait 3,8 millions d'indemnités

MEDIA C'est ce qu'affirme le journal «Le Monde», qui précise également que TF1 envisagerait de porter plainte, une nouvelle fois, contre son ancien présentateur vedette...

Sa. C.

— 

Le journaliste français vedette Patrick Poivre d'Arvor, 60 ans, présente jeudi soir son dernier journal de 20H00, après 21 ans d'antenne sur la chaîne TF1, qui a décidé de le remplacer à la rentrée par Laurence Ferrari, 41 ans.
Le journaliste français vedette Patrick Poivre d'Arvor, 60 ans, présente jeudi soir son dernier journal de 20H00, après 21 ans d'antenne sur la chaîne TF1, qui a décidé de le remplacer à la rentrée par Laurence Ferrari, 41 ans. — AFP/Archives

La guerre fait rage entre TF1 et Patrick Poivre d’Arvor. Alors qu’on apprenait lundi que Nonce Paolini, le pdg de la chaîne, avait porté plainte pour diffamation contre son ancien présentateur vedette, le journal «Le Monde» affirme mardi que le patron de TF1 réfléchit actuellement à une deuxième plainte, toujours pour diffamation.

Dans une interview au magazine «Bretons», le 31 juillet 2008, PPDA avait déclaré qu'à son arrivée à TF1, Nonce Paolini avait «installé un système de pointage avec des badges» et s'entourait d'une «police privée chargée de scruter les moindres déplacements». Des pratiques que PPDA jugeait «en contradiction avec le métier de journaliste».

Mais les tensions ne se limitent pas à cette sortie. La direction de TF1 s’agacerait en effet des différentes déclarations de PPDA depuis son éviction du 20h, cet été. Selon « Le Monde», «elles interviendraient après le règlement de ses modalités de départ». Un pactole de 3,8 millions d’euros, selon le journal. «Une somme contestée par l'intéressé, qui ne souhaite pas commenter davantage», souligne néanmoins le quotidien du soir.