Sarkozy on ice, un spectacle venu d'Allemagne

Alice Coffin et Anne Kerloc'h - ©2008 20 minutes

— 

Dancing president. Depuis quelques jours, Sarkozy en reine des glaces assure la promotion de la chaîne d'info allemande Ntv. Le französiche Président, minois souriant et tutu au vent, exécute un magnifique « Y » sans les mains, sous le slogan « De l'Elysée au patinage artistique ». Comprendre : toute l'actu, du sport à la diplomatie.

« Nous avons de très bons retours sur cette campagne, affirme Christoph Hemmerschmidt, directeur de la communication de la chaîne . Nicolas Sarkozy est très connu chez nous. Dans cette image, il symbolise la politique étrangère. » Un honneur qu'il partage avec la reine d'Angleterre (déguisée, elle, en syndicaliste à bannière rouge). Selon le correspondant à Paris de la chaîne, Peter Heusch, « depuis qu'il est président, Nicolas Sarkozy est très présent sur notre chaîne, pour des raisons sérieuses et ludiques : ses actions politiques, Carla... » Et si les sujets sur Sarko « étaient teints d'une certaine curiosité dans les premiers mois qui ont suivi son élection, puis à 90 % négatifs, tout a changé depuis qu'il est président de l'UE ». La semaine dernière par exemple, Die Zeit proclamait « Danke Sarko » (merci Sarko).

Le patinage présidentiel fait d'ailleurs rêver les créatifs français. Pascal Manry, publicitaire indépendant, lance « Quelle jolie image ! Et le contre-pied est intéressant : Sarkozy, plutôt connu pour mettre les pieds dans le plat, est représenté plein de grâce... On rêverait de faire la même chose, d'autant que Sarko, on a envie de le photoshoper en permanence. » Mais la législation française garrotte l'imaginaire : « difficile de pouvoir mettre en scène un politique dans une publicité sans risque ». Complication en bonus : le goût du président pour le verrouillage de son son image : procès contre Ryanair, qui avait utilisé une photo de son couple avec Carla, procès contre les poupées vaudou. Aussi tendres soient-ils, les patins allemands pourraient-il encourir ses colères juridiques ? Le risque est moindre, compte tenu d'une législation différente et Ntv n'est pas inquiète. Du côté de l'Elysée, hier, on indiquait que le président n'avait pas encore vu la campagne. Un de ses proches ajoutait néanmoins : « Il semblerait qu'on soit dans une caricature, pas dans une utilisation commerciale. » Traduction, Nicolas Sarkozy pourrait bien laisser glisser cette photo glacée.