Les Gérard aiment le Christophe

- ©2008 20 minutes

— 

Latté, Hondelatte. L'animateur de France 2 et feu son émission « Vendredi si ça me dit » ont reçu, hier soir, trois des dix-sept parpaings décernés par les Gérard de la télévision (voir 20 Minutes d'hier). Celui de « l'animateur qui faisait un carton à la radio, mais qui fait ses cartons à la télé », de l'animateur le plus relou, et le très prolifique Gérard de l'accident industriel. Dans le texte : « Vraiment le gros crash [...], parce que quand on pense au prix qu'elle a coûté, cette connerie, y'a de quoi se la prendre et se la mordre. » Hondelatte est même passé tout près d'un quatrième parpaing.

Mais c'est finalement William Leymergie, qui a été sacré Gérard du maboule. Le présentateur de « Télématin » trouvera certainement consolation auprès de son équipe de chroniqueurs, qui a gagné, collectivement, le « Gérard du chroniqueur qui lèche le plus les bottes de son animateur vedette, et quand on dit les bottes, c'est pour rester poli ». Palme de la régularité à Marc-Olivier Fogiel. Fort logiquement l'ex animateur de « T'empêches tout le monde de dormir », lauréate l'an dernier du « Gérard de l'émission que tu regardes et à un moment, vers la fin, tu te dis "Putain, ça fait combien de temps que je regarde cette daube ?" » a, cette année, raflé le Gérard de la vedette dont on n'a pas remarqué la disparition.

Alice Coffin