Christine Kelly: «J'ai démissionné de LCI, mais...»

MEDIAS La présentatrice des matinales du week-end revient sur la décision qu'elle a prise, début novembre, et explique pourquoi elle est toujours en poste...

Propos recueillis par Sandrine Cochard

— 

© Jacques Beneich

Les rumeurs de la démission de Christine Kelly étaient fondées. La présentatrice des matinales du week-end sur la chaîne LCI a bel et bien posé sa démission, début novembre. Pourquoi est-elle toujours en poste? La journaliste a répondu à 20minutes.fr.

Des rumeurs circulent sur votre éventuelle démission de la chaîne LCI. Qu’en est-il?
J’ai effectivement démissionné le 6 novembre. J’occupe depuis septembre une tranche horaire particulière qui m’oblige à me lever à 3h du matin. J’ai accepté la présentation des matinales du week-end car la chaîne avait promis de me confier trois nouvelles émissions en plus pour compenser la perte du magazine sur l’écologie que j’animais l’an passé. Or, ces trois émissions ne se sont jamais faites. La chaîne et moi-même avons engagé des discussions au mois de juin, mais après des mois de dialogue, il a fallu prendre une décision.

Pourquoi être finalement restée?
Jean-Claude Dassier (ex-directeur général de LCI, devenu directeur de l’information de TF1, ndlr) est personnellement intervenu pour me demander de patienter jusqu’à ce que la situation évolue. C’est lui qui m’a engagée, en 2000, et j’ai beaucoup d’estime pour lui. J’ai donc accepté de revenir. Les matinales se sont également enrichies d’une interview, à 8h45, déjà mise en place le vendredi et prochainement le samedi et le dimanche.

Vouliez-vous vraiment quitter LCI?
Oui, je voulais partir. Mais je n’ai pas démissionné pour négocier de nouvelles responsabilités, comme je l’ai entendu dans les médias. Je n’ai rien demandé et certainement pas une augmentation comme cela a été dit. Et TF1 ne m’a pas gardée parce que je suis noire ou à cause du rapport sur la diversité du CSA. Les discussions avaient commencé bien avat la publication de ce rapport.

Avez-vous obtenu des garanties de la chaîne?
Pour l’instant, j’attends. Je n’ai pas encore de précision sur un éventuel magazine, mais je suis sereine. Et je ne suis pas en conflit avec LCI. Et si je dois partir un jour, cela se passera de la façon la plus propre et la plus classe possible.

Quand vous avez posé votre démission, début novembre, étiez-vous en partance pour une autre chaîne?
Joker!