PPDA: «Décrypter l'actualité autrement»

INTERVIEW Patrick Poivre d'Arvor présente sa nouvelle vie sur Arte, chaîne sur laquelle il présentera dès février une nouvelle émission...

Propos recueillis par Sandrine Cochard

— 

TF1 s'est refusé à traiter la relation entre Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, et a fait cavalier seul au nom du respect de la vie privée, tandis que d'autres chaînes, comme France 2 ou LCI, défendent le devoir d'information sur un élément relevant de la vie publique du chef de l'Etat.
TF1 s'est refusé à traiter la relation entre Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, et a fait cavalier seul au nom du respect de la vie privée, tandis que d'autres chaînes, comme France 2 ou LCI, défendent le devoir d'information sur un élément relevant de la vie publique du chef de l'Etat. — Stephane de Sakutin AFP

Héros du feuilleton médiatique de cet été, lorsqu’il a été remercié par TF1, Patrick Poivre d’Arvor rebondit sur Arte. C’est détendu et «ravi» que l’ex-présentateur du journal de 20h a présenté lundi matin la nouvelle émission qu’il animera chaque mois, dès février prochain. Une émission littéraire est également dans les tuyaux. Le président de la chaîne franco-allemande, Jérôme Clément, compte en effet bénéficier de la notoriété de sa nouvelle recrue pour élargir son public. Entretien avec Patrick Poivre d’Arvor.

Racontez-nous votre arrivée sur Arte…
Après avoir quitté TF1, je me suis retrouvé face à un choix: faire un vrai break ou continuer. J’ai reçu beaucoup de propositions pour faire ce que je faisais déjà sur TF1, ce qui ne m’intéressait plus. Jérôme Clément, avec lequel j’ai toujours eu plaisir à travailler, a été le premier à me faire une proposition qui correspondait à mes envies, à savoir un traitement approfondi de l’actualité et de la littérature. Aujourd’hui, je suis ravi d’arriver sur Arte car j’y retrouve des amis.

Vous avez été approché par Nicolas de Tavernost, le président de M6, au sujet d’un journal de 20h sur la chaîne. Cette idée est-elle abandonnée?
Nous avons effectivement eu des discussions mais il n’était pas encore fixé sur les spécificités de ce journal, sa durée et sa date de démarrage. Et quand on a présenté le journal pendant sept ans sur Antenne 2 (aujourd’hui France 2, ndlr) et pendant vingt-et-un ans sur TF1, on peut avoir envie de faire autre chose.

Vous revenez aux commandes d’une émission mensuelle de deux heures sur l’actualité, programmée à 20h45. Qu’abordera-t-elle?
Elle sera segmentée en deux: un sujet fort qui sera développé en cinquante minutes et d’autres sujets de société plus courts. Cette émission sera programmée en direct, car c’est ce qui fait vivre une chaîne, et donnera la parole à un panel de 27 téléspectateurs (9 Allemands, 9 Français et 9 autres Européens, ndlr) pour poser des questions aux experts invités sur le plateau. Nous voulons décrypter l'actualité autrement et donner des réponses aux téléspectateurs.

Vous êtes également en négociation «avancée» une émission littéraire…
Oui, le concept doit encore être soumis à la conférence des programmes de la chaîne, dans une dizaine de jours. Je ne peux pas encore dire à quoi elle ressemblera.

«Autrement dit»

Produite par A Prime, l'émission – dont le titre est provisoire - sera diffusée en direct et en première partie de soirée, le mardi. Six émissions sont d'ores et déjà prévues pour 2009.