« Différences garçons-filles »

- ©2008 20 minutes

— 

A récession économique, régression sexiste. Selon Phosphore, par temps de crise, la France se rassure en biberonnant du cliché. L'homme idéal de la pub et du marketing devient alors un mutant velu, sorte de croisement entre Sébastien Chabal et un sourcil de mammouth. Quant à la femme, elle se transforme en douce chose pulpeuse. Et rond et rond petit tendron tout blond... Le magazine explique aussi qu'à rebours des idées reçues, en amour, filles et gars veulent la même chose, à savoir l'impossible : un homme protecteur, mais à l'écoute, contre une femme libérée, mais soumise.