Diversité dans les médias, le CSA voit rouge

Alice Coffin - ©2008 20 minutes

— 

« Inacceptable et intolérable », a tonné Michel Boyon, le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel. « Accablant », a renchéri son collègue Alain Méar. Voilà les sages dans tous leurs états. La faute aux résultats d'une étude sur la diversité dans les médias audiovisuels. Pendant une semaine, au mois de février, le sociologue Eric Macé a, à la demande du CSA, décortiqué les programmes de seize chaînes, entre 17 h et 24 h. Conclusion : seules 14 % des personnes représentées à l'écran sont considérées comme « non blanches ». Dont 8 % vues comme « noires », 2 % « arabes », 2 % « asiatiques » et 2 % « autres ». Une proportion qui chute à 11 % pour la fiction ou les sujets de journaux télévisés. « Le constat est affligeant, note Michel Boyon. Depuis la dernière enquête effectuée par le CSA, en 1999, on a seulement progressé de 1 %. » S'il précise qu'il n'y a « pas de différence entre les chaînes historiques et les nouvelles antennes de la TNT », le Conseil refuse de livrer les résultats chaîne par chaîne. « Nous les gardons comme une arme de destruction massive, explique Rachid Arhab, président de l'Observatoire de la diversité du CSA. Nous allons rencontrer les dirigeants des antennes, et leur expliquer, domaine par domaine, où ils en sont. »

Si ces discussions ne suffisaient pas, le CSA n'exclut pas de recourir à des « dispositifs juridiques » plus contraignants, voire à « des sanctions ». « Il est capital que le Conseil joue pleinement son rôle de régulateur, note Amirouche Laïdi, président du club Averroes, pour la diversité dans les médias. Les choses sont figées. Le plus déplorable est que les nouvelles chaînes de la TNT ne changent rien à la donne. A ce titre, il est positif que le pouvoir législatif s'en mêle. » Le député UMP Frédéric Lefebvre a en effet déposé un amendement à la loi sur l'audiovisuel public « pour instaurer un objectif de discrimination positive ». D'autres amendements de ce type devraient suivre. Et Michel Boyon a assuré que la diversité serait « un des grands chantiers de l'année 2009 pour le CSA ». A commencer par le renouvellement de cette étude, tous les six mois, dès l'année prochaine.

Sur www.20minutes.fr

L'interview d'Eric Macé