Dimanche, vous allez voir Jérôme Bonaldi tirer au Taser sur un homme

E. D.

— 

Souvenez-vous des débuts de Jérôme Bonaldi dans «Nulle Part Ailleurs», ses inventions débiles, ses prototypes qui tombaient en morceaux, sa bonne humeur... C'est avec la même bonne humeur que le trublion vieillissant a présenté le Taser dans «L'object du scandale», l'émission de Guillaume Durand diffusée ce dimanche.

Sur un ton à la fois docte et primesautier, il explique le fonctionnement de la nouvelle arme des policiers municipaux avant de tirer sur un volontaire. «Attention, ça va faire un peu mal», prévient le chroniqueur. Boum, l'homme s'effondre dans le décor, puis se relève, sourire aux lèvres, Bonaldi pouffe de rire et passe à autre chose. «C'est pas très rigolo», remarque Guillaume Durand.



L'objet du scandale -- Les armes - TASER
envoyé par LepointTV


Si la direction a mis le Taser sous séquestres (les armes sont interdites), elle n'a en revanche rien trouvé à redire sur le fait qu'un animateur envoie une décharge de 50.000 volts à un volontaire - en fait un employé de Tazer, selon le Point qui révèle l'affaire.

Une certaine désinvolture ou une façon de créer le buzz? Quoi qu'il en soit, l'émission est diffusée ce dimanche.

Et vous, qu'en pensez-vous?
 Notre dossier sur le Taser en cliquant ici