Sur TF1, Laurence Ferrari veut changer le tempo

Anne Kerloc'h - ©2008 20 minutes

— 

Temps, contretemps... Le journal de TF1, présenté à partir de ce soir par Laurence Ferrari, devrait jouer un autre air. Dans L'Express, la journaliste a déclaré vouloir s'inspirer des « ruptures de rythme » des JT des chaînes américaines NBC et ABC, visitées pour l'occasion. Confirmation auprès de Catherine Nayl, directrice de la rédaction de TF1 : « Pour tenir le téléspectateur jusqu'au bout, il faut hiérarchiser, choisir. Si on empile des sujets d'une minute trente les uns à la suite des autres, on ne met rien en valeur. Nous ferons des focus, des dossiers fouillés, mais aussi des sujets très courts, des sonores bien sentis... Cela donnera une petite musique de l'information un peu différente. Pour autant, nous n'allons pas nous transformer en JT américain ! En plus, ceux-ci comportent trois à quatre coupures pub. ».

Le modèle est en effet difficilement transposable en France, comme le souligne le journaliste américain installé à Paris Ted Stanger : « Je crois qu'il serait encore plus facile de jeter le Code du travail que de faire un JT américain en France, c'est dire. Aux Etats-Unis, c'est un show trépidant, avec un teasing au début, des sujets de sept secondes, des enquêtes longues. Les hommes politiques ne sont que très rarement invités car ça ennuie le public ! En France, vous aimez les rythmes plus langoureux... » Catherine Nayl note : « Ce ne sera pas la révolution, le journal de TF1 est le résultat d'années d'expérience. Mais on va le faire évoluer par petites touches. » Avec une moyennemême écornée, de 35,5 % de part d'audience, pas question de jeter toutes les partitions !

Sur www.20minutes.fr

L'interview de Catherine Nayl dans son intégralité