A 20 ans, elle couvre le dossier Ingrid Betancourt pour RTL

R. B. - ©2008 20 minutes

— 

« Le journaliste qui n'a pas de chance commet une faute professionnelle », dit l'adage. Sur le plan de la baraka, Gwendoline Debono, 20 ans, n'a plus rien à prouver. Sa semaine ressemble à un conte journalistique : elle a assuré pour RTL quelque dix-huit sujets ou directs sur la libération d'Ingrid Betancourt. « J'ai terminé un stage à RTL fin mai. Comme j'ai des origines colombiennes, je suis arrivée à Bogota pour les vacances le 28 juin. Le 2 juillet, l'info de la libération d'Ingrid Betancourt a commencé à se répandre. J'ai appelé RTL puis j'ai couru chez moi parce que je n'avais plus de batterie sur mon portable. Trois minutes plus tard, j'étais à l'antenne pour l'édition spéciale ! » Le lendemain, elle couvre les retrouvailles de l'ex-otage et de ses enfants à l'aéroport de Catam. Modeste, la jeune femme ne précise pas qu'elle a eu le réflexe, pro, d'emmener du matériel radio pendant ses vacances « pour mettre en boîte quelques reportages ». Ni qu'elle connaissait déjà bien le dossier des otages des Farc. « C'est un coup de bol international », glisse-t-elle. Des débuts en fanfare pour celle qui poursuivra sa formation l'année prochaine entre l'école et RTL.