« On a tous pleuré à chaudes larmes »

Recueilli par Raphaëlle Baillot - ©2008 20 minutes

— 

Bruce Toussaint

Journaliste et présentateur sur Canal+.

Nous sommes vendredi, il est 10 h. Vous venez juste de rendre l'antenne de votre dernière « Matinale », émission que vous orchestrez depuis quatre ans. Dans quel état d'esprit êtes-vous ?

Je suis très ému, là. J'ai encore du mal à trouver mes mots ! L'émission a été bien plus animée que ce que j'avais prévu. Comme je suis fourbe, j'avais fouiné partout pour savoir ce que la bande fomentait, mais j'étais loin d'imaginer que j'aurais droit à toute une émission spéciale ! Quand les caméras se sont éteintes, on a tous pleuré à chaudes larmes !

C'est à force de tous vous lever à 4 h du mat' qu'il y a cet esprit d'équipe ?

C'est vrai, on était tous dans le même bateau, il y avait cette immense solidarité. Il y a quatre ans, quand je suis arrivé, je pensais me faire des copains, mais c'est une famille que j'ai trouvée. Je sais, ça fait con, mais je dis ça sérieusement.

Pas trop crevé ? Quel est le bilan de ces quatre saisons ?

Je suis un peu épuisé, il faut bien le dire. Et fier qu'on ait réussi en quatre ans à simplement faire exister cette émission. En face des 40 % de parts de marché de « Télématin » sur France 2, cela n'avait rien d'évident. Aujourd'hui, on est bien installés dans le paysage, avec des parts d'audience qui se situent autour de 6 à 8 %. Au départ, il y avait quasiment plus de gens sur le plateau de l'émission que de téléspectateurs !

Que pensez-vous du choix de Maïtena Biraben pour vous succéder ?

Elle a une très forte personnalité, elle est souriante, parfaitement dans l'esprit de l'émission... Je suis sûr que tout ira bien pour elle.

Vous allez donc piloter « L'édition spéciale » à la rentrée. Comment vous préparez-vous ?

Ça fait déjà un mois que je bosse sur le projet. En un sens, il y a une similitude d'esprit avec « La matinale », dans le mélange savant entre information et bonne humeur. Maintenant, c'est différent. A midi, on est moins dans le speed. Je mise beaucoup sur l'ambiance en plateau, c'est là le vrai secret. Ariel Wizman et Anne-Elizabeth Lemoine seront toujours là, et Daphné Burki les rejoindra. On est actuellement en plein recrutement d'un chroniqueur pour le sport, un autre pour la conso, et un pour la cuisine. On sera le 1er septembre à l'antenne.