Le faux taxi a aussi embarqué les JT

Anne Kerloc'h - ©2008 20 minutes

— 

Des minutes qui comptent. Le meurtre, dans l'Oise, de Susanna, une Suédoise de 19 ans, a fait l'ouverture de plusieurs journaux du soir, sur TF1 et France Télévisions, mobilisé 4 minutes au « 20 heures » de TF1 dimanche, 4 minutes 30 sur France 2 samedi...Certes, « ce fait divers n'a guère dépassé les frontières nationales », confirme Marc Lits, directeur de l'Observatoire du récit médiatique à l'université de Louvain. Mais il portait en lui des forces d'attraction.

Il était une fois une longue histoire Chapitre I, le crime. Chapitre II, l'arrestation. La rapidité avec laquelle l'homme soupçonné de meurtre a été interpellé a créé une possibilité de feuilleton. « Le fait divers doit s'inscrire dans une chaîne, note Marc Lits. De plus, le feuilleton est un ressort de la culture populaire. » Le faux taxi, l'ombre d'un serial killer et le SMS envoyé par la victime avant sa mort sont autant de détails narratifs qui donnent au réel les formes d'un polar.

C'est un ange qu'on assassine Elle était auréolée de blond, avec un sourire céleste... « Depuis l'affaire Dutroux, les faits divers qui touchent l'opinion sont ceux de l'innocence bafouée », analyse Marc Lits. Au début du siècle, on s'intéressait plus aux crimes passionnels.

Le danger est au coin de la rue « Cette histoire était très concernante, note Olivier Siou, rédacteur en chef adjoint des JT du week-end sur France 2. On prend tous des taxis... » Les enquêtes sur les chauffeurs clandestins ont prolongé d'autant le temps consacré à l'affaire.

L'actualité s'était retirée « Dans toute l'actu du week-end, rien ne nous a paru plus fort. Et on avait surtout beaucoup plus d'éléments d'infos que les autres chaînes ! », explique Olivier Siou. « Le fait divers est un produit d'appel des JT, souligne Marc Lits. Avec l'émotion forte qu'il dégage, il y a souvent une surenchère. » C'est d'autant plus vrai que l'histoire est puissante et touche aux tabous. Lundi, le « 20 heures » de TF1 consacrait environ dix minutes à pas moins de cinq faits divers, dont la jeune femme séquestrée vingt-quatre ans, en Autriche. Et Susanna.